CANTAT versus SAUVAGE

8 mars 2018

Non classé

Il y a quelques mois la France se déchirait sur la situation de Mme SAUVAGE qui avait tiré dans le dos de son Mari.

La victime qui n’était plus là pour se défendre de toute manière se devait d’avoir tort.

Monsieur CANTAT voit ses représentations annulées et nos nouveaux procureurs s’excitent sur son sort.

Ici la victime aura toujours raison.

Dans les deux cas une constante qui pour grossière qu’elle soit n’en est pas moins efficace. Les mêmes dans les deux cas remettent en cause la justice rendue.

- Pour Madame SAUVAGE elle fut trop sévère,

- Pour Monsieur CANTAT trop douce.

On glisserait presque une conclusion qui en cette journée de la femme risque de choquer. Dans tous les cas qu’il soit l’auteur ou la victime l’homme a toujours tort.

Les Avocats savent bien qu’il y a loin de la réalité judiciaire à la réalité tout court.

2754836818

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus