Grèves…ou la rechute de 1968…

Les cheminots sont en grève, les étudiants sont en grève, les pilotes d’avions sont en grève, les Avocats sont en grève…

A l’approche des 50 ans de 1968 on dirait que la société Française a envie de se refaire un petit cycle révolutionnaire. Bon il est vrai que Mélenchon ressemble de très loin à cohn bendit et que Macron n’est pas De Gaulle mais il y a tout de même un petit air de carmagnole qui pour le moment est assez diffus mais qui pourrait peut être grossir et tout emporter.

Les oppositions commencent à se manifester.

Les « élites mondialisées » contre tous ceux qui se sentent déclassés par cette société et qui ne comprennent plus le monde dans lequel ils sont forcés de vivre.

Pour accentuer le phénomène qui n’est pas comme en 1968 qu’économique il existe aujourd’hui une société qui se fracture parce qu’elle ne se comprend plus.

Elle ne se comprend plus sur le plan basique de son quotidien, ce qui faisait son charme, du service militaire au baptême ou à la communion du petit dernier le pays avait une unité de destin et de comportement.

Ce n’est plus le cas et un grand doute s’est installé sur l’avenir incertain et sombre d’un Pays qui se délite et qui accepte de mettre  sur le même plan Maître GIMS et Léo FERRE, CAMUS et HANOUNA et on se demande même si au fond la « pensée des citées » n’est pas en train de grignoter subrepticement l’esprit Français qui un temps brillait et qui faisait notre spécificité.

Ce n’est pas de la nostalgie.

Cela inquiète et pour tout dire met mal à l’aise.

L’ancien monde s’écroule et le nouveau qui apparaît n’est pas rassurant.

cover-r4x3w1000-57cc500c86f3e-010916-challenges-emmanuel-macron-et-francois-hollande

 

 

 

 

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus