Mélenchon, même pas peur ! nous si…

23 octobre 2018

Non classé

Le leader auto proclamé de la « gauche radicale » et ses lieutenants viennent de réaliser un exploit.

En quelques jours ils sont devenus des exemples à ne pas suivre.

Ils se sont révélés comme Marine le Pen entre les deux tours de l’élection Présidentielle, infréquentables et inaptes à assumer une alternative non pas crédible mais tout simplement civilisée.

On les connaissait certes, mais, ils nous ont montré leurs limites. Ils ne sont ni Républicains ni civilisés.

Ce ne sont pas des Républicains, ce ne sont que vulgaires bateleurs excitant les foules pour essayer de récupérer quelques postes et donc subventions. Ils gèrent un fonds de commerce et la Loi qu’ils devraient incarner c’est pour les autres.

En voyant ce triste représentant de la F.I. tambouriner à la porte de son siège, en l’entendant beugler (aucun autre mot ne me vient), et en constatant qu’il n’hésitait pas à molester forces de l’Ordre et Procureur je pensais qu’il dépassait les bornes mais bon, je me disais qu’il fallait mettre cela sur le compte de son exaspération.

Et puis il y a eu le moment déplacé et pathétique où ce représentant du peuple (il n’y a que lui et ses proches qui le croient) se permettra d’humilier devant la France entière une femme, une Journaliste dont le seul défaut à ses yeux était son accent !

Pitoyable personnage dont le seul fait de gloire est d’être passé du PS où il pantouflait à la F.I. où il se prend pour un révolutionnaire sans en avoir ni la carrure ni le panache ni l’intelligence.

J’en ai profité pour le revoir, il y quelques mois, refuser son tutoiement à Daniel cohn bendit d’une manière tout aussi humiliante sur le style « nous n’avons pas gardé les cochons ensemble » , où encore s’aplatir devant Macron à Marseille quand se trouvant en face de lui il refusera d’assumer des propos déplaisants tenus la veille à son encontre devant la France entière.

C’est bien la Mélenchon, humilier les petits et s’aplatir devant les puissants. Déplaisant quand il n’y a personne sur le registre « retenez moi où je fais un malheur » et dénué de tout courage.

C’est ainsi que ce  trublion soi disant « révolutionnaire » donne l’exemple.

Mais à qui donne-t-il l’exemple ?

Et bien nous l’avons vu aussi cette semaine.

Il donne l’exemple à une petite frappe de banlieue qui va avec une arme (si peu factice) menacer son enseignante représentant elle aussi  l’autorité comme le Procureur auquel s’adressait Mélenchon.

Le Procureur faisait son travail, l’enseignante aussi. Les deux ne faisaient pas ce qui était voulu par l’élève ou le politicard dénué de tout scrupule.

C’est l’indignité qui nous frappe, l’indignité d’un personnage qui ne sait pas se (re)tenir pour qui l’insulte tient lieu d’arguments et qui pour toute défense nous ressort la vieille recette du complot politique. La voilà revenue la gauche complotiste.

Ils ont les allures de la nouveauté mais les méthodes sont anciennes.

Un bémol cependant, une élue de la France insoumise qui lucide dit à Mélenchon « arrêtes tu te comportes comme un voyou ».

Merci Madame d’avoir apporté un peu de décence à ce triste événement, vous avez été une petite lumière qui fait que nous pouvons garder espoir.

7795266377_jean-luc-melenchon-le-19-octobre-2018-lors-d-une-conference-de-presse-a-paris

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus